en savoir plus

Deuxième maladie neurologique après la migraine, l’épilepsie touche environ 1 % de la population française, dont près de 40 % d’enfants. Après diagnostic et mise en place d’un traitement, 1/3 des patients demeurent cependant pharmaco-résistants : les crises persistent malgré la prise quotidienne d’un traitement. Son caractère invisible, ses manifestations, ainsi que les traitements engendrent des difficultés, voire des handicaps, dans tous les domaines de la vie :

        • scolarité
        • vie professionnelle et sociale
        • intimité
        • image de soi
        • rapport au corps médical…

Aux côtés des malades, les aidants doivent également vivre avec les conséquences de la maladie et trouver des solutions pour accompagner au mieux leur proche et s’aider eux-mêmes.

Malgré la prévalence de la maladie, on constate un désintérêt des pouvoirs publics et, plus généralement, un manque d’information. Cela peut conduire à des situations de rejet qui amènent les patients et leurs proches à cacher la maladie ou à mal la vivre. Il y a donc urgence d’informer pour favoriser la mise en place de solutions adaptées pour les malades et les aidants.

Toute personne est susceptible d’avoir une crise d’épilepsie dans sa vie. De ce fait, chacun d’entre nous peut être amené à assister à une crise. Cela relève donc quasiment d’un devoir citoyen d’être bien informé pour ne pas paniquer et avoir les bons gestes.

C’est dans cette perspective que nous avons conçu ce documentaire.

2 Comments

  1. Lucie dit :

    Bravo pour votre projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.